L’association Euphonie à Musica Nigella

EUPHONIE A MUSICA NIGELLA 

22 ans d’organisation de concerts à travers la France et à l’étranger

Euphonie, association organisatrice de Musica Nigella a été créée en 1996 à Paris avant de s’installer en 1999 en Côte d’Opale. Découvrez l’histoire des fondateurs passionnés qui ont su créer un haut lieu de culture dans un village verdoyant du Pas-de-Calais.

d’Euphonie à Musica Nigella

Naissance d’un haut lieu de musique classique 

Née en 2006 à Tigny-Noyelle, Musica Nigella est une nouvelle identité créée par l’association Euphonie fondée en 1996. Cette initiative apporte une toute nouvelle image à l’association et y rassemble trois entités : le Festival Musica Nigella, l’Ensemble Musica Nigella, et la saison musicale. Le Festival Musica Nigella est un rendez-vous annuel de musique classique dans lequel se produisent de nombreux artistes de renom, l’Ensemble Musica Nigella est une formation orchestrale créée en 2010, composée de musiciens professionnels, fidèles invités du festival éponyme et dirigée par Takénori Némoto, la saison musicale, quant à elle, permet au public de découvrir d’autres talents tout au long de l’année.

Le nom de Musica Nigella est une union entre Musica, musique en latin, et Nigella, le nom d’une petite fleur bleue à cinq pétales originaires d’Eurasie, mais également la transformation de Nivio-ialo, un mot d’origine celtique signifiant Nouvelle Terre, que portait le hameau de Noyelle, lieu de naissance du festival. Musica Nigella signifie donc la rencontre entre la musique et une nouvelle terre. Un tout nouveau lieu de découverte et de partage entre le public et des artistes venant du monde entier.

Une belle allégorie qui symbolise à la fois la rencontre entre Takénori Némoto, directeur artistique, et la France où il poursuit ses études dès son arrivée en 1992 à l’Ecole Normale de Musique de Paris puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Dance de Paris, et le déplacement du siège social de Paris à la Côte d’Opale, décidé par Olivier Carreau, président, qui souhaitait y créer un salon de musique où la condition d’écoute est aujourd’hui considérée comme exceptionnelle, ainsi qu’un événement culturel de haut niveau qui rayonne au-delà des frontières.

Nouveau départ

Olivier Carreau, Président

Nous fêtons cette année un nouveau départ. Celui de notre association qui porte désormais le nom d’Euphonie Musica Nigella. Notre association devient ainsi une compagnie qui porte à la fois la saison musicale, le festival annuel et les concerts et productions scéniques de l’ensemble orchestral, afin de développer davantage d’activités sur notre territoire et de répondre aux sollicitations de plus en plus nombreuses de la part des acteurs culturels de la région et d’au-delà.

Cette décision d’absorber l’activité de l’Ensemble Musica Nigella, qui avait sa propre structure administrative jusqu’en 2017, a été adoptée à l’unanimité en janvier dernier afin de mettre en commun notre savoir-faire, d’avoir une cohérence de programmation, de générer encore plus d’impulsions créatrices, et de mener à bien tous nos projets artistiques ambitieux.

L’Ensemble Musica Nigella, qui a été invité en 2017 dans les hauts lieux de la musique classique comme l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet à Paris, l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille et le Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines / Scène nationale, marquera ce changement majeur avec l’enregistrement de son premier disque consacré à Maurice Ravel en clôture du festival. Cet événement sera l’occasion d’annoncer le début d’une nouvelle ère de l’association Euphonie Musica Nigella qui présentera un concert baroque le 22 juin prochain dans le cadre du Midsummer Festival organisé par le Département du Pas-de-Calais au Théâtre élisabéthain du Château d’Hardelot, ainsi que deux représentations de Cendrillon de Nicolas Isouard les 28 & 30 juin prochain au Théâtre Manoel de Malte dans le cadre de « La Valette 2018 Capital européenne de la Culture » dans une mise en scène de Jean-Philippe Desrousseaux, avec qui l’ensemble a reçu le Prix du meilleur créateur d’éléments scéniques en 2017 pour leur spectacle musical « Pierrot lunaire ».

L’Ensemble Musica Nigella partira par la suite dans d’autres festivals et salles de concert pour la reprise des spectacles qui ont été créés au festival comme « L’Enfant et les sortilèges » et « Carmen » dès l’été prochain, en portant avec lui le flambeau du Montreuillois, de la Côte d’Opale et de la Région Hauts-de-France par-delà les frontières.

Pourquoi le nom de Nigella ?

Le nom de Nigella fait penser à un grand nombre de Français, passionnés du jardinage, à une petite fleur annuelle à cinq pétales originaire d’Eurasie dont la délicate couleur bleue apparait sur le logo de l’Ensemble Musica Nigella.

 Mais le nom de Nigella exprime en réalité notre attachement particulier au lieu de naissance de l’ensemble : Tigny-Noyelle, un village verdoyant de la Côte d’Opale où tout a commencé. L’origine du nom Noyelle remonte à l’époque celtique avec le nom de Niviella, transformation de Nivio-ialo, mot celte signifiant Nouvelle terre. A l’époque carolingienne, il s’est transformé en Nigella, le nom qui apparait dès l’an 917 sur la carte de Picardie et utilisé plus tard par les moines de Dommartin, une des plus grandes abbayes prémontrées d’Europe qui a géré le moulin de Noyelle jusqu’à sa disparition à la fin de l’époque médiévale.

 Une Nouvelle terre sous le patronage des moines prémontrés dont la vie contemplative était ponctuée des cinq offices chantés… N’est-ce pas un nom propice à un nouvel ensemble en quête de vérité dans l’art musical ?

Comité d’honneur

Président d’honneur




Marc Minkowski


Jean Guillou


Yoshi Oïda


Erik Orsenna


Elisabeth de Sauverzac


Paul-Gérard Pasols



Mady Mesplé


Marie-Josèphe Jude


Michel Moragues


Nous tenons à rendre hommage à nos anciens membres du comité d’honneur. Nous remercions ainsi celles et ceux qui ont soutenu nos actions culturelles tout au long de leur vie d’artiste :
 
Marcel Landowski / Jean-Pierre Rampal / Georges Barboteu / Pierre-Petit / Madeleine Milhaud / Geneviève Joy / Claude Helffer

Président

 Olivier Carreau
Président d’Euphonie / Musica Nigella

bandeau_president

Olivier Carreau,  fondateur et président d’Euphonie / Musica Nigella

Né à Boulogne-Billancourt, Olivier Carreau pratique la musique aux côtés de sa mère organiste puis apprend la trompette jusqu’à l’âge de 20 ans. Il poursuit également des cours de chant auprès de Gérard Chapuis. Après avoir obtenu son doctorat ès médecine, il se noue avec les mélomanes et les musiciens professionnels et fréquente pendant des années les cercles privés des mélomanes pour écouter les interprètes de renommée mondiale dans une atmosphère intimiste.

Dans les années 1990 il rencontre plusieurs étudiants du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et trouve une nécessité d’aider ces jeunes artistes à se faire connaître et à faire leur premier pas dans le monde musical français et fonde en 1996 avec quelques amis mélomanes l’association Euphonie en espérant servir de passerelle entre la sortie du Conservatoire et le début de leur carrière professionnelle.

Euphonie organise de 1996 à 2000, à Paris et en province, plus de 60 concerts avec l’aide de Takénori Némoto, devenu plus tard directeur artistique de l’association. Leurs talents de « chercheur d’or » ont permis à l’association de programmer les jeunes talents qui sont devenus quelques années plus tard le noyau dur de la musique classique. On peut citer parmi eux Emmanuelle Bertrand, (violoncelliste / Victoire de la Musique 2002), Cédric Tiberghien (pianiste / Lauréat du Concours Long-Thibault 1998), Quatuor Diotima (quatuor à cordes / Diapason d’Or 2004), Hidéki Nagano (pianiste / Soliste de l’Ensemble Intercontemporain), David Galoustov (violoniste / Lauréat de la Fondation Natexis 2001), Vincent David (saxophoniste / Lauréat du Concours International de Genève 1995) etc.

Le directeur artistique

Chef d’orchestre, compositeur, corniste…
Takénori Némoto, directeur artistique

Site web

_JBM8752_c_Jean_Baptiste_Millot_bandeau

Né au Japon. Takénori Némoto commence son apprentissage musical dès son jeune âge (le violon à 3 ans et le piano à 4 ans) puis découvre le cor à 15 ans tout en entamant ses études de direction musicale et de composition.

Après avoir obtenu plusieurs prix d’excellence (direction d’orchestre, orchestration, harmonie, contrepoint, analyse musicale, cor, musique de chambre, orchestre, pédagogie…) à l’Université Nationale des Beaux-Arts et de la Musique de Tokyo, il arrive en France en et poursuit ses études à l’Ecole Normale de Musique de Paris où il obtient, à l’unanimité avec les félicitations du jury, le Diplôme Supérieur d’Exécution, le Diplôme Supérieur de Concertiste ainsi que le Diplôme d’enseignement de piano. Entre ces diplômes il complète ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et obtient son Diplôme de formation supérieure avec mention très bien avec plusieurs premiers prix (cor, orchestre, musique de chambre, écriture du 20ème siècle, analyse musicale…) avant d’y effectuer un cycle de perfectionnement (Master). Il est également lauréat de plusieurs concours internationaux  en cor, en musique de chambre et en composition (Tokyo, Toulon, Trévoux, Marseille, Rome…).

En tant que compositeur, ses œuvres ont été commandées et créées par les institutions telles que l’Orchestre Victor-Hugo / Région Franche-Comté, l’Orchestre Poitou-Charentes, la Nuit blanche à Paris, la Semaine des cultures étrangères à Paris, le Festival International de Musique de Sapporo, Les Malins Plaisirs et l’Ensemble Calliopée.  Il a également réalisé de nombreuses orchestrations pour l’Ensemble Justiniana, la Compagnie Les Brigands, l’Opéra national de Paris, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen… Ses œuvres sont éditées chez Klarthe.

Parallèlement à sa carrière de cor-solo dans deux formations symphoniques : Orchestre de chambre Nouvelle-Aquitaine (anciennement appelé Orchestre Poitou-Charentes) et Les Musiciens du Louvre-Grenoble avec lesquelles il se produit à travers le monde, il fait ses débuts en tant que chef d’orchestre au Festival Musica Nigella avec Carmen (2008), Madama Butterfly (2009), Le pauvre matelot (2010) etc. avant de collaborer avec des metteurs en scène comme Mireille Larroche : Rita ou le mari battu(2010 / Théâtre de Fontainebleau / DVD live chez Maguelone), Hänsel et Gretel (2012 : Théâtre de Fontainebleau, Espace Pierre Cardin…), Yoshi Oïda : Voyage d’hiver (2012 / Athénée Théâtre Louis-Jouvet puis en tournée en 14/15), Madame Chrysanthème (2015 / Maison de la Culture du Japon à Paris), Brontis Jodorowsky : Carmen (2012 / Festival Musica Nigella) et Jean-Philippe Desrousseaux : Pierrot lunaire (2015 / Festival Musica Nigella / 2016 / Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines / 2017 / Athénée – Théâtre Louis-Jouvet & Amphithéâtre de l’Opéra Bastille) et Catherine Dune : L’Enfant et les sortilèges (2017 / Festival Musica Nigella), Carmen (2017 / Festival Musica Nigella & Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines).

Invité par René Martin pour ses Folles Journées, il a dirigé plusieurs concerts à Nantes, Tokyo, Niigata et Tosu en 2013 et en 2014 devant plus de 9 000 spectateurs au total, notamment des œuvres lyriques françaises (Carmen, Trois poèmes de Mallarmé, Shéhérazade…) qu’il affectionne particulièrement. Bien que son nom soit étroitement lié à l’Ensemble Musica Nigella qu’il a créé avec ses musiciens fidèles en 2010, il est également sollicité par d’autres ensembles en tant que chef invité. Ainsi, il a dirigé l’Orchestre de Bayonne Côte Basque et l’Orchestre Victor Hugo Région Franche-Comté, ou encore Les Brigands au Théâtre Malibran de Venise dans le cadre de la programmation de la célèbre maison d’opéra La Fenice.

Il va diriger en juin prochain la nouvelle production de Cendrillon de Nicolas Isouard au Théâtre Manoel de Malte dans le cadre de « La Valette 2018 – Capitale européenne de la Culture ».

Insertion professionnelle

Historique


Euphonie / Festival Musica Nigella est une structure d’insertion professionnelle qui aide les jeunes artistes à se faire connaitre à travers les concerts de la saison, un festival annuel et plusieurs productions lyriques à diffusion nationale et internationale.

Association Euphonie a été fondée en 1996 par Olivier Carreau qui, suite à la rencontre avec plusieurs jeunes musiciens venant d’être diplômés des Conservatoires Nationaux Supérieurs de Paris et de Lyon, a constaté un manque cruel de moyen entre l’obtention de diplôme dans ces établissements à réputation mondiale et le début de la carrière professionnelle de ces jeunes artistes. Ainsi, avec le concours précieux de Takénori Némoto, musicien professionnel, également diplômé du CNSM de Paris,  devenu directeur artistique de la structure dès sa création, l’association a organisé plus de 60 concerts à Paris et en région parisienne de 1996 à 2000 dans divers lieux de la capitale (Salle Cortot, Salle Gaveau, Musée Rodin, Musée Picasso…).

Parmi les jeunes artistes qui ont bénéficié de cette passerelle d’insertion professionnelle, on peut citer notamment :

  • Eiichi Chijiiwa (Violoniste / Programmé en 1996 / Nommé co-soliste à l’Orchestre de Paris en 1998)
  • Hidéki Nagano (Pianiste / Programmé en 1996 / Nommé soliste à l’Ensemble Intercontemporain en 1997) 
  • Emmanuelle Bertrand (Violoncelliste / Programmée en 1997 / Lauréate des Victoires de la musique en 2002
  • Cédric Tiberghien (Pianiste / Programmé en 1998 / Grand Prix Long-Thibault la même année)
  • Marie Normant (Harpiste / Programmée en 1998 / Nommée soliste aux Orchestres de la Garde républicaine en 1999)
  • Quatuor Diotima (Programmé en 1999 / Diapason d’or en 2004)
  • David Galoustov (Violoniste / Programmé en 1999 / Lauréat de la Fondation Rostropovitch en 2004)
  • Sabrina Maaroufi (Flûtiste / Programmée en 1999 / Nommée soliste à l’Orchestre de Opéra de Paris en 2004)

Les fondateurs de l’association ont ainsi fait découvrir de nombreux jeunes talents français et étrangers et ont participé au développement de leur carrière professionnelle. En 1999 ils décident d’organiser le premier événement musical dans le Pas-de-Calais où réside aujourd’hui Olivier Carreau. Suite au succès de ce premier événement musical, l’association décide de créer un nouveau festival en Côte d’Opale qui voit le jour en 2006, toujours dans le même but de dénicher de nouveaux talents, pour les faire connaitre bien-sûr auprès du public mais également auprès des professionnels du milieu artistique. Ainsi le festival a programmé plus de 600 artistes depuis sa création dont une soixantaine de jeunes artistes recrutés sur audition ou par cooptation des artistes faisant partie du noyau dur du festival.


 Objectif


La direction artistique d’Euphonie a pour but

  • De découvrir des jeunes talents prometteurs lors des auditions organisées
  • De les faire connaitre auprès du grand public ainsi que des personnalités du milieu musical, lors des concerts de la saison, du festival annuel ainsi que des productions lyriques.
  • De les programmer aux côtés des artistes confirmés afin de donner une visibilité auprès des professionnels (agents artistiques, programmateurs, directeurs de théâtre…).
  • De les associer dans des actions pédagogiques afin de partager une proximité avec les élèves des établissements scolaires qui constituent le futur public

Pour cela, l’association s’efforce d’inviter aux concerts et aux productions scéniques, des personnes susceptibles de pouvoir participer au développement de la carrière de ces jeunes artistes, notamment des agents artistiques, des journalistes et des directeurs de théâtre. Parmi les personnalités artistiques qui ont participé au festival et donc à l’essor des jeunes artistes, on peut citer : 

Yoshi Oïda (metteur en scène), Mireille Larroche (metteur en scène), Brontis Jodorowsky (metteur en scène), Jean-Philippe Salério (metteur en scène), Jean-Philippe Desrousseaux (metteur en scène), Renaud Machard(journaliste), Claude Samuel (journaliste), Bruno Serrou(critique musical), Simon Corley (critique musical), Régis Campo (compositeur), Dominique Riber (agent artistique), Jean-François Heisser (pianiste)… 

Ainsi depuis la création du festival, plusieurs artistes ont bénéficié de ce dispositif : 

  • Cyrille Dubois (Ténor / Programmé en 2011 / Pris en charge par l’Agence Opéra et Concert en 2013 / Victoires de la musique classique en 2015)
  • Catherine Trottmann (Mezzo-soprano / Auditionnée en 2012 / Programmée au festival en 2013 / Intégrée sur audition à l’Académie du Staatsoper de Vienne la même année / Prise en charge par l’Agence  RSB Artists la même année / Lauréate du Concours Les Symphonies d’Automne de Macon en 2015…) / Nommée aux « Victoires de la musique classique 2017 »
  • Guillaume Andrieux (Baryton / Auditionné en 2011 / Engagé aux côtés de Didier Henry et de Mélanie Boisvert pour une production lyrique d’Euphonie (Winterreise / mise en scène : Yoshi Oïda) en 2012 / pris en charge par l’Agence Opéra et Concert la même année / nommé aux Victoires de la Musique classique en 2016…)
  • Eléonore Pancrazi (Mezzo-soprano / Auditionnée en 2012 / Engagée aux côtés de Paul-Alexandre Dubois et de Charlotte Plasse pour une production lyrique d’Euphonie la même année (Hänsel et Gretel / mise en scène : Mireille Larroche) / Engagée pour une tournée au Japon par Euphonie en 2013 / Intégrée à l’Académie de l’Opéra Comique à Paris en 2014 / Lauréate du Concours de chant de Clermont-Ferrand en 2015…)
  • Vikrant Subramanian (Baryton / Auditionné en 2012 / Engagé aux côtés d’Anne Rodier dans une production lyrique d’Euphonie (Hänsel et Gretel) / Repéré par le directeur puis intégré à la troupe de l’Opéra de Nuremberg en 2014…) 
  • Philibert Perrine (Hautboïste / Auditionné en 2011 / Programmé au festival en 2012 / Reçu comme co-soliste à l’Orchestre de l’Opéra de Paris en 2014 / Lauréat du Concours international de Karuizawa au Japon en 2015…) 
  • Louis Seguin (Hautboïste / Auditionné en 2011 / Programmé au festival en 2012 / Reçu comme co-soliste à l’Orchestre National du Capitole de Toulouse en 2015…)

Euphonie en Côte d’Opale
Film de François Ribadeau-Dumas (2006)

Naissance d’un haut lieu de la musique classique
Travaux du salon de musique à Tigny-Noyelle

Nigella
Une fleur délicate originaire d’Eurasie