Mardi 21 spetmbre 2021, 19h – Médiathèque, Attin

Prélude au festival 1 / CONCERT 2 –  CONCERT LYRIQUE 

« Kachôfugetsu, ou la nature admirée »
Concert lyrique

  • André Messager Air des cigales (Madame Chrysanthème)
  • Claude Debussy Images pour piano, 2ème cahier « Et la lune descend sur le temple qui fût » « Poissons d’or »
  • Lord Berners Le poisson d’or pour piano
  • Arthur Lourié Suite japonaise pour voix et piano
  • Pauline Viardot La japonaise
  • Gabriel Grovlez Trois mélodies « Des œillets japonais » « Le don silencieux » « Sérénade pour voix et piano »
  • Antoine Mariotte Kakémonos pour piano « Panoramas » « Geishas »
  • Igor Stravinski Trois poésies de la lyrique japonaise pour voix et piano
  • Toshio Hosokawa Maï, danse ancienne japonaise pour piano
  • Maurice Delage Sept haïkaïs pour voix et piano
  • Mélanie Boisvert, soprano
  • Emmanuel Christien, piano

La deuxième vague de Japonisme envahit la France à la suite de la Restauration de Meiji (1868) qui marque la fin de la fermeture totale du Japon. Ce repli sur soi que vécurent les Japonais durant presque trois siècles a fait naître un art singulier, caractérisé par le respect absolu des êtres vivants, par le regard bienveillant et approfondi sur la nature qui nous entoure, et par l’importance donnée aux détails de la vie quotidienne des citoyens ordinaires.

Lors des Expositions universelles successives en Europe, cet art japonais, notamment le sujet traitant la nature, attire l’enthousiasme des artistes occidentaux, et influence fortement l’Art nouveau. Cet amour pour la nature et les éléments qui la composent porte un nom en quatre caractères de kanji « 花鳥風月 (Ka-chô-fu-gestu) » littéralement traduisible par « Fleurs-Oiseaux-Vent-Lune ».

Dans ce programme, ce thème est mis en musique par des compositeurs français et russes, très francophiles, du début du 20ème siècle. 

AIzaSyCM-eEqiSycbQFzPHgK9FBtV9lm5Gs4Rfc