Présentation du 14ème Festival Musica Nigella – Vendredi 26 avril à 18h30 – Hôtel de Ville, Berck-sur-Mer

Vendredi 26 avril 2019, 18h30 – Hôtel de Ville, Berck-sur-Mer

Présentation du 14ème Festival Musica Nigella & du 1er disque de l’Ensemble Musica Nigella

Présentation suivie d’un mini-concert et d’un cocktail.

Entrée libre dans la limite de places disponibles

  

  • Takénori Némoto, présentation
  • Pablo Schatzman, violon
  • NN, piano

Entrée libre dans la limite de places disponibles

Réservation conseillée

« Ravel, l’exotique »

Le premier disque de l’Ensemble Musica Nigella

Sortie numérique (plateforme numérique) : le 3 mai 2019
Sortie chez les disquaires : le 31 mai 2019
Klarthe / Harmonia Mundi

L’Ensemble Musica Nigella et Marie Lenormand rendent hommage à l’exotisme rêvé de Maurice Ravel

De l’Espagne voisine au Levant en passant par les pays de l’Est, la deuxième grande vague d’exotisme qui atteint son sommet entre la fin du 19ème et le début du 20ème siècle, incontestablement stimulée par de multiples expositions universelles organisées en Europe, influence fortement la création des artistes occidentaux à la recherche d’une poétique nouvelle, dont font partie les compositeurs français, assoiffés de sonorités nouvelles et cherchant à sortir de l’académisme du passé.

Pour Maurice Ravel qui, en dehors de son unique tournée aux Etats-Unis, n’a jamais effectué de long voyage dans des contrées lointaines, préférant rester chez lui entouré de petits bibelots dont la majorité n’avaient de valeur que pour leur propriétaire, s’inspirer de la musique venue d’ailleurs ou de la littérature évoquant des terres inconnues dans une esthétique nouvelle, était non seulement une manière de s’évader du monde réel, mais aussi de créer son propre univers peuplé de personnages chimériques où l’« horloger suisse » pouvait tout maîtriser, comme à l’image de ces étoiles découpées dans les volets de sa maison de Monfort-L’Amaury servant ainsi à créer une nuit étoilée lorsque le maître de maison, atteint de l’insomnie chronique, trouvait un peu de sommeil en pleine journée…