Deux soldats, diptyque lyrique Stravinski-Tomasi

Deux soldats

Diptyque lyrique Stravinski / Tomasi
Nouvelle production 2021

Le 6 novembre 2021

Théâtre de Montreuil-sur-Mer

Création de la version théâtre

Le 8 novembre 2021

Collège Sainte-Clotilde (Paris)

Création de la version itinérante (adaptable dans les lieux non-équipés)

Spectacle disponible dès la saison 2022/2023

Télécharger le dossier de présentation ici

Mars 2023

Collège Maxence van der Meersch (Le Touquet-Paris-Plage)

Diffusion dans les établissements scolaires en collaboration avec le Département du Pas-de-Calais et de la CA2BM
  • Takénori Némoto, direction musicale, transcription & piano
  • Victoria Duhamel, mise en scène & adaptation
  • Pierre Lebon, costumes, scénographie & chorégraphie
  • Bertrand Killy, lumières
  • Antoine Philippot, comédien & baryton
  • Pablo Schatzman, violon
  • François Miquel, clarinette

Production

  • Euphonie Musica Nigella
  • Collectif A VITA

Avec le soutien de

  • Région Hauts-de-France
  • Département du Pas-de-Calais
  • CA2BM
  • Ville de Montreuil-sur-Mer
  • SPEDIDAM
  • Les Amis de Musica Nigella
  • Association Henri Tomasi (président : Claude Tomasi)

On en parle


Maître transcripteur Takénori Némoto a su réduire la partition sans lui faire perdre de son intensité. Reste que la réussite tient d’abord à la personnalité d’Antoine Philippot, formidable chanteur et comédien déjà présent dans le diptyque Offenbach/Schoenberg, et à la mise en scène de Victoria Duhamel, qui possède la simplicité et la sobriété de ce que l’on peut qualifier de spectacle de tréteaux (scénographie de Pierre Lebon, avec de belles lumières signées Bertrand Killy) et parvient unir les deux ouvrages en donnant une dimension universelle à la condition de soldat. (Alain Cochard / 8 novembre 2021 / Concertclassic.com)
La metteuse en scène opte pour une version avec un seul personnage, dans chacun des deux opus, rôle qu’endosse le baryton Antoine Philippot. Avec son solide bagage en tant que comédien, il joue plutôt du théâtre dans le premier et fait résonner sa voix de baryton dans le second. Sa projection naturelle est poignante justement par ce naturel. Le chanteur-comédien est lumineux dans son lyrisme malgré le caractère sombre du sujet, et sa diction claire, aussi bien dans les paroles que dans le chant, renforce l’acuité des propos dans des situations surréelles. Ainsi, sa présence physique et musicale est la clé de la réussite de ce spectacle dont on attend vivement la reprise et des tournées. (Vitoria Okada / 14 novembre 2021 / Toute la culture)

AIzaSyCM-eEqiSycbQFzPHgK9FBtV9lm5Gs4Rfc