MUSICA NIGELLA

MUSICA NIGELLA C’EST … 

  • Une démarche artistique

  • un ensemble, un festival, une saison musicale

  • sous l’impulsion du chef et compositeur Takénori Nemoto

  • une résidence d’artistes en côte d’Opale

Cap Gris-Nez

De l’association Euphonie, créée en 1996 sous l’impulsion du mélomane passionné Olivier Carreau, sont nés un festival de printemps ancré sur la Côte d’Opale, un ensemble instrumental nomade rayonnant en France et à l’étranger, une saison musicale, ainsi que des actions de médiation culturelle menées tout au long de l’année. Musica Nigella embrasse large afin de faire vivre, à un niveau d’excellence, la musique classique sur et à partir de la Côte d’Opale, son lieu d’ancrage. Sous l’impulsion artistique de Takénori Némoto et sous la présidence d’Olivier Carreau, Musica Nigella partage, dans un bel esprit de découverte des jeunes talents aux côtés des artistes confirmés, sa convivialité et sa volonté de développer localement des projets amenés à vivre ensuite ailleurs.

Le développement d’échanges avec le Japon est clairement inscrit dans les statuts de l’association d’origine, et se trouve privilégié par la direction artistique de Takénori Némoto : si de nombreux musiciens japonais étudiant en France sont invités à participer à des concerts du festival, le chef et compositeur, qui a aussi conçu à Tigny-Noyelle un jardin japonais avec son authentique pavillon de thé, rêve d’initier un jour un jumelage entre la Côte d’Opale et celle de Shonan (au sud de Tokyo) pour favoriser un dialogue culturel entre les deux régions. « C’est un rapprochement qui irait au-delà des villes, ce jumelage de côtes serait une première », souligne Olivier Carreau.

Musica Nigella bénéficie aujourd’hui du soutien de la commune de Tigny-Noyelle, du département Pas-de-Calais, de la communauté d’agglomération des Deux Baies en Montreuillois et de la Région Hauts-de-France. Outre l’aide financière, il y voit surtout la reconnaissance de son travail et de son implication professionnelle dans le réseau culturel local. Il sait aussi, par une fréquentation du public toujours croissante depuis treize années de festival, combien ses propositions sont attendues et appréciées.

Moulin de Tigny-Noyelle

Nigella, nouvelle terre musicale

Naissance d’un haut-lieu de la musique classique à Tigny-Noyelle

Le nom de Nigella fait penser à un grand nombre de Français, passionnés du jardinage, à une petite fleur annuelle à cinq pétales originaire d’Eurasie dont la délicate couleur bleue apparait sur le logo de l’Ensemble Musica Nigella.

Mais le nom de Nigella exprime en réalité notre attachement particulier au lieu de naissance de l’ensemble : Tigny-Noyelle, un village verdoyant de la Côte d’Opale où tout a commencé. L’origine du nom Noyelle remonte à l’époque celtique avec le nom de Niviella, transformation de Nivio-ialo, mot celte signifiant Nouvelle terre. A l’époque carolingienne, il s’est transformé en Nigella, le nom qui apparait dès l’an 917 sur la carte de Picardie et utilisé plus tard par les moines de Dommartin, une des plus grandes abbayes prémontrées d’Europe qui a géré le moulin de Noyelle jusqu’à sa disparition à la fin de l’époque médiévale.

 Une Nouvelle terre sous le patronage des moines prémontrés dont la vie contemplative était ponctuée des cinq offices chantés… N’est-ce pas un nom propice à un nouvel ensemble en quête de vérité dans l’art musical ?

Carte d’Artois du 17ème siècle