TAKENORI NEMOTO

TAKENORI NEMOTO – PORTRAIT 

Né au Japon, Takénori Némoto est un musicien complet – corniste, compositeur, chef d’orchestre, directeur artistique de l’ensemble et du festival Musica Nigella. Alors que Vienne et New York l’attiraient pour ses études après une formation supérieure à l’Université nationale des beaux-arts et de la musique de Tokyo, sa rencontre avec le professeur et corniste Georges Barboteu le conduit au Conservatoire de Paris (CNSMDP) et à l’École Normale de Musique de Paris. Il vit en France depuis vingt-six ans. « Je n’envisage plus aujourd’hui de quitter mon pays d’adoption, où je me sens bien et où j’ai développé ma vie personnelle et professionnelle, confie-t-il. Je me sens ici dans mon élément, et j’aime aujourd’hui favoriser des échanges pour aider la jeune génération. »

Distingué dans plusieurs concours internationaux en cor, musique de chambre et composition, Takénori Némoto a commencé sa carrière professionnelle dans les rangs de l’orchestre : depuis plusieurs années, il est cor-solo de l’Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine (anciennement l’Orchestre Poitou-Charentes) et des Musiciens du Louvre-Grenoble. Il fait ses premiers pas à la direction d’orchestre pendant ses études à Tokyo puis fait ses débuts en France lors du 3ème Festival Musica Nigella en 2008, et enchaîne depuis les collaborations avec les metteurs en scène Mireille Laroche, Yoshi Oïda, Brontis Jodorowsky, Jean-Philippe Desrousseaux, Catherine Dune et Alma Terrasse. Bien que son nom soit étroitement lié à celui de l’Ensemble Musica Nigella, dont il est fondateur, il est également appelé à diriger d’autres ensembles et orchestres en tant que chef invité.

Il est régulièrement sollicité pour composer et réaliser de nombreuses transcriptions et orchestrations, non seulement pour Musica Nigella mais aussi pour de diverses formations et institutions telles que l’Orchestre Victor Hugo Besançon Franche-Comté, Les Brigands, l’Opéra de Paris, l’Ensemble Calliopée…

1

Takénori Némoto – Chef d’orchestre

1

Takénori Némoto – Compositeur

1

Takénori Némoto – Corniste

Qui est Takénori Némoto ?


Takénori Némoto est chef d’orchestre, compositeur et corniste.

Né au Japon. Takénori Némoto commence son apprentissage musical dès son jeune âge (le violon à 3 ans et le piano à 4 ans) puis découvre le cor à 15 ans tout en entamant ses études de direction musicale et de composition.

Après avoir obtenu plusieurs prix d’excellence (direction d’orchestre, orchestration, harmonie, contrepoint, analyse musicale, cor, musique de chambre, orchestre, pédagogie…) à l’Université Nationale des Beaux-Arts et de la Musique de Tokyo, il arrive en France en et poursuit ses études à l’Ecole Normale de Musique de Paris où il obtient, à l’unanimité avec les félicitations du jury, le Diplôme Supérieur d’Exécution, le Diplôme Supérieur de Concertiste ainsi que le Diplôme d’enseignement de piano. Entre ces diplômes, il complète ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et obtient son Diplôme de formation supérieure avec mention très bien avec plusieurs premiers prix (cor, orchestre, musique de chambre, écriture du 20ème siècle, analyse musicale…) avant d’y effectuer un cycle de perfectionnement (Master) en musique de chambre. Il est également lauréat de plusieurs concours internationaux en cor, en musique de chambre et en composition (Tokyo, Toulon, Trévoux, Marseille, Rome…).

En tant que compositeur, ses œuvres ont été commandées et créées par les institutions telles que l’Orchestre Victor-Hugo / Région Franche-Comté, l’Orchestre Poitou-Charentes, la Nuit blanche à Paris, la Semaine des cultures étrangères à Paris, le Festival International de Musique de Sapporo et l’Ensemble Calliopée. Il a également réalisé de nombreuses orchestrations pour l’Ensemble Justiniana, la Compagnie Les Brigands, Les Malins Plaisirs, l’Opéra national de Paris, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen… Ses œuvres sont éditées notamment chez Klarthe.

Parallèlement à sa carrière de cor-solo dans deux formations symphoniques : Orchestre de chambre Nouvelle-Aquitaine (anciennement appelé Orchestre Poitou-Charentes) et Les Musiciens du Louvre avec lesquelles il se produit à travers le monde, il fait ses débuts en tant que chef d’orchestre au Festival Musica Nigella avec Carmen (2008), Madama Butterfly (2009), Le pauvre matelot (2010) etc. avant de collaborer avec des metteurs en scène comme Mireille Larroche : Rita ou le mari battu (2010 / Théâtre de Fontainebleau / DVD live chez Maguelone), Hänsel et Gretel (2012 : Théâtre de Fontainebleau, Espace Pierre Cardin…), Yoshi Oïda : Voyage d’hiver (2012 / Athénée Théâtre Louis-Jouvet puis en tournée en 14/15), Madame Chrysanthème (2015 / Maison de la Culture du Japon à Paris), Brontis Jodorowsky : Carmen (2012 / Festival Musica Nigella) et Jean-Philippe Desrousseaux : Pierrot lunaire (2015 / Festival Musica Nigella / 2016 / Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines / 2017 / Athénée – Théâtre Louis-Jouvet & Amphithéâtre de l’Opéra Bastille), Cendrillon (2018 / Teatru Manoel de La Valette), et Catherine Dune : L’Enfant et les sortilèges (2017 / Festival Musica Nigella), Carmen (2017 / Festival Musica Nigella & Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines).

Invité par René Martin pour ses Folles Journées, il a dirigé plusieurs concerts à Nantes, Tokyo, Niigata et Tosu en 2013 et en 2014 devant plus de 9 000 spectateurs au total, notamment des œuvres lyriques françaises (Carmen, Trois poèmes de Mallarmé, Shéhérazade…) qu’il affectionne particulièrement. Bien que son nom soit étroitement lié à l’Ensemble Musica Nigella qu’il a créé avec ses musiciens fidèles en 2010, il est également sollicité par d’autres ensembles en tant que chef invité. Ainsi, il a dirigé l’Orchestre de Bayonne Côte Basque et l’Orchestre Victor Hugo Région Franche-Comté, ou encore Les Brigands au Théâtre Malibran de Venise dans le cadre de la programmation de la célèbre maison d’opéra La Fenice.